En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Classes littéraires préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Classes littéraires préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Par admin guisthau, publié le vendredi 9 avril 2010 09:36 - Mis à jour le lundi 3 avril 2017 17:11

 Les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) littéraires sont destinées aux bons et très bons élèves titulaires d'un baccalauréat de l'enseignement général.Les CPGE littéraires leur permettent d'acquérir une riche culture générale et de bonnes méthodes de travail.

Grâce à cette formation, les élèves pourront par la suite continuer au mieux leur parcours, s’engager dans des études universitaires spécialisées, et se confronter dans les conditions les plus favorables à des concours ultérieurs. Ces classes préparatoires littéraires ouvrent ainsi un chemin très formateur vers de multiples formations et concours.

Au lycée Gabriel Guist’hau:

  • Les classes préparatoires « BL Lettres et sciences sociales » préparent le concours d’entrée à plusieurs écoles dont les deux principales sont :
    -l'École Normale Supérieure (Ulm- Paris) - "groupe B/L" sciences sociales.
    -l'École Normale Supérieure de Cachan (concours D3)
    -l’Ecole Normale Supérieure de Lyon
     
  • Les classes préparatoires « Lettres et sciences humaines » préparent le concours d’entrée  à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (ENS-LSH, Lyon).
     

Pour les CPGE, comme pour toutes les formations post-bac,
inscription en première année
sur Internet : http://www.admission-postbac.fr 
du 20 janvier au 20 mars 2016

 

Les classes préparatoires littéraires : le début d’un parcours de type universitaire  

Parallèlement à leur inscription au lycée, les étudiants de CPGE doivent obligatoirement s'inscrire à l'Université.

Le cursus en classes préparatoires comprend deux années successives.

Les élèves des classes préparatoires littéraires entament un parcours de nature universitaire : une première année menée dans de bonnes conditions (Lettres Supérieures ou Hypokhâgne) permet de rejoindre l’Université au niveau de la 2ème année de licence (L2). Une seconde année normalement conduite (Première Supérieure ou Khâgne) permet d’accéder à la Faculté en troisième année de licence (L3).  L’université accorde aux étudiants ainsi « validés » une équivalence pour l’inscription universitaire souhaitée pour l’année suivante.

 Certains étudiants décident de faire une troisième année en classes préparatoires en recommençant l’année de Première supérieure. De nombreuses possibilités leur sont alors ouvertes pour accéder l’année suivante à un niveau Master 1 à l’Université.

 

Des banques d’épreuves communes pour élargir les débouchés

 Tout étant solidairement entraînés par la préparation de ces concours d’entrée aux Ecoles Normales Supérieures (dont la vocation principale est de former des enseignants-chercheurs), les étudiants ont des projets divers : poursuite d’études universitaires, concours des Ecoles supérieures de Commerce et de Management, des IEP…

En effet, si le concours des ENS est extrêmement sélectif, il alimente désormais des Banques d’épreuves communes qui ouvrent aux étudiants des possibilités élargies.

Pour une information plus précise:

-sur ces classes préparatoires littéraires,
-sur la spécificité des deux voies  (BL Lettres et sciences sociales, et « Lettres et sciences humaines, Lyon »)
-sur  leurs débouchés

Télécharger les documents proposés sur cette page:

  • Une présentation générale des classes préparatoires littéraires du lycée Guist'hau
  • Une présentation des deux années ENS-Lsh Lyon
  • Une présentation des deux années ENS-Ulm BL

 

 

 

 

Pièces jointes