En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Option théâtre

Option théâtre

Par admin guisthau, publié le mercredi 11 janvier 2012 11:12 - Mis à jour le mardi 7 mars 2017 17:23

 

L’OPTION THÉÂTRE EN CPGE LITTÉRAIRES: PRÉSENTATION.

            1. POUR EVITER LES MALENTENDUS, PRECISIONS SUR CE QUE N’EST PAS CETTE OPTION :

  • Ce n’est pas un atelier théâtre dans lequel tout le travail serait pratique (ET consisterait donc en l'apprentissage et le perfectionnement des techniques de jeu) et viserait à la réalisation d’un spectacle de fin d’année
  • Cette option ne prépare donc pas spécifiquement aux concours d’entrée aux écoles de comédiens (conservatoires, TNS, ENSATT…)
  • Elle n’a rien de facultatif une fois qu’elle a été choisie : assiduité et ponctualité y sont obligatoires et elle est plus une véritable spécialisation qu’un enseignement optionnel
  • Cette option ne peut se commencer en khâgne et doit donc être choisie dès l’hypokhâgne 

 

      2. POURQUOI ETUDIER LE THEATRE DANS UNE OPTION QUI LUI EST CONSACREE ?

        En distinguant le théâtre de la littérature, les CPGE littéraires ont emboîté le pas à l'Université, depuis plus de 40 ans, existent  des Instituts d'Etudes Théâtrales séparés des UFR de Lettres.

        Pourquoi cette séparation? Parce que "le théâtre n'a rien à voir avec la littérature" (Dario Fo), n'est  pas un genre littéraire comme le roman ou la poésie, mais "UNE PRATIQUE" (Anne Ubersfeld.

         Un des enjeux de l'enseignement de théâtre est, précisément,  de bien faire comprendre aux étudiants en quoi et pourquoi le théâtre n'est pas, et n'a jamais eu vocation à être, même quand il repose sur un texte écrit, de la littérature.

 

                3. CONTENUS DE L'ENSEIGNEMENT EN  OPTION THEATRE :

  • En hypokhâgne, le volume horaire varie de 4 h hebdomadaires  (en septembre puis de mars à juin) à 5h30 (d'octobre à février) et son programme est consultable dans le Bulletin 0fficiel n°26 du 26 juin 2003.
  • En khâgne, le volume horaire est de 4h de septembre à mai et de 5h30 en mai et juin (préparation de l'épreuve orale de l'ENS); le  programme, fixé lui aussi par les Intructions Officielles, change par moitié chaque année; au programme en 2014/2015: question 1) Brecht, La Vie de Galilée et Petit Organon pour le Théâtre; question 2) Théâtre et Histoire. La question 2 seule restera au programme en 2015/2016, la première changera.
  • Ajouter à cela des spectacles (±10 chaque année) en soirée

 

  • Si l’enseignement théorique  domine dans cette option (2/3), le travail de plateau  (1/3) y est cependant fréquent, car  "la pratique est le meilleur moyen d'apprendre à lire n'importe quel texte théâtral"(Dario Fo). Mais ce travail pratique consiste  essentiellement à découvrir  et  pratiquer  la « dramaturgie de plateau » et est  toujours directement relié à l’enseignement théorique (ex : travail sur le chœur lors d’une séquence sur « le théâtre grec antique » ; exercices pratiques empruntés à Stanislavski –comment construire un personnage quand on est acteur?- lors d’une séquence sur « l’art du comédien »; découverte de l'univers de la marionnette, du théâtre de rue...)
  • L'option théâtre permet des rencontres avec des artistes (cette année, interventions théoriques et pratiques de Michel Valmer en khâgne), des sorties (exposition sur l'évolution du lieu théâtral de l'Antiquité à nos jours au Lieu Unique, ) et des visites techniques de lieux théâtraux
  • Exemple de projet pédagogique  : I Méthodologie : comment lire des textes de théâtre ; la composition d’études théâtrales au concours des ENS ; la dramaturgie de plateau ; II Etude d’œuvres : dramaturgies d’hier et d’aujourd’hui, d’Euripide à Koltès en passant par Shakespeare, Molière ou Tchekhov ; III Aspects de la scène contemporaine : les  spectacles  vus font l’objet de cours magistraux (la « performance » ; la place du texte dans le théâtre contemporain ; le « postdramatique »…, de travaux collectifs ou individuels ; IV culture générale : le travail du comédien au théâtre ; qu’est-ce que la mise en scène au théâtre ? Qu’est-ce qu’être spectateur au théâtre ?

                4. A QUELS PROFILS  CETTE OPTION S’ADRESSE-T-ELLE ?

  • Elle s’adresse à ceux qui veulent découvrir le théâtre autrement que par la seule lecture, veulent en pratiquer et en voir ; qui aiment s'investir dans un  travail collectif.
  • Elle est un prolongement logique de l’enseignement du théâtre en options dites « lourdes » ou « facultatives » dans les classes de lycée ; si avoir suivi l’une ou l’autre de ces options, ou joué dans un atelier,  constitue un atout, ce n’est cependant nullement indispensable pour choisir l’option théâtre en hypokhâgne.

 

5. QUELS SONT SES DÉBOUCHÉS?

 

- La vocation première de cet enseignement est de permettre aux étudiants de réussir le concours d'entrée à l'ENS de Lyon en spécialité Théâtre

-Elle donne aussi une culture qui s'avère un atout pour les autres concours de la BEL

-Elle permet à ceux qui souhaitent passer des concours spécifiquement théâtraux (Conservatoires, ENSATT, TNB...) de se forger une solide culture théâtrale et une vraie pratique du plateau.

-Elle est un atout pour poursuivre des Etudes Théâtrales à l'Université.

 

 

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe